Mes recherches personnelles m'amènent à éplucher les registres des BMS (Baptêmes/Mariages/Sépultures). Trouvaille toute fraîche de jour : l'acte d'inhumation d'un soldat inconnu à Chéreng. 

Chéreng est une commune du Nord de la France, se trouvant à quelques kilomètres de la frontière avec la Belgique: 

 

Carte visualisation Chéreng

 

 

Dans le registre donc des BMS de Chéreng, je découvre un acte d'inhumation qui attire mon attention celui d'un soldat dont l'identité est inconnue.

Le voici :

 

Chéreng, soldat inconnu, 12

 BMS Chéreng : 1694-1792, Archives du Département du Nord, p 191/694

En substance, voilà ce qu'on peut déchiffrer de cet acte rédigé par AF MACOU, en charge de la cure de Chéreng : 

Le 12 de mai 1745 fut inhumé dans le cimetière de cette paroisse un soldat dont le nom nous est inconnu mort sur une voiture d'une blessure qu'il avait reçu à la bataille près d'Antoing; lequel après avoir été présenté par le voiturier qui conduisait encore d'autres blessés pour être mis dans une maison qui a pour enseigne le Pot de Fer, les gens n'ayant pas souhaité le recevoir, fut abandonné à cent pas de là dans un fossé le long du chemin qui conduit à Lille, dépouillé jusqu'à la chemise de l'uniforme des gardes françaises dans la poche duquel le charretier a trouvé une dizaine, son petit chapelet, le tout selon le témoignage d'Alexis PROUVOST, sergent du village de Chéreng; lequel a déclaré ne savoir écrire et de Jean Pierre D'HALLUIN, cabaretier à l'enseigne du pot de fer au dit Chéreng, lequel a signé ce présent acte comme témoin"

Retenons donc que ce soldat français luttait sur le champ de bataille dite de Fontenoy où il a perdu la vie. Sa dépouille récupérée sur le champ de bataille a été délaissée, rejetée et pillée pour trouver son ultime repos dans le cimetière de Chéreng. 

Nul ne saura qui était cet homme ni de là où il venait... Je songe à sa descendance qui peut-être quelque part peine à trouver le lieu de la sépulture de cet aïeul disparu au milieu de nulle part ou bien encore à sa famille qui a perdu tantôt un époux, un père, un oncle sans savoir ce qu'il est advenu de lui... 

De la chair à canon! "15 000 tués et blessés, dont 2 300 tués français et 2 500 tués alliés"  et tout cela en une seule journée (Cf Alain Tripnaux Historien Belge) Car, si l'on se penche sur l'histoire, cette bataille fait suite à une lutte intestine des Grands de cette époque pour la quête des territoires aujourd'hui nommés "Belgique" (en très gros résumé). Cette bataille, microcosme de cette guerre de succession d'Autriche sous le règne de Louis XV, se déroula le 11 mai 1745, près de Fontenoy. Cysoing, une commune voisine de Chéreng, s'est alors vue dotée d'un édifice en septembre 1750 pour commémorer et le séjour de Louis XV en son enceinte et la dite bataille de Fontenoy. Elle est toujours d'aplomb même si elle mériterait d'être davantage mise en valeur! 

 

Pour les férus d'histoire, je vous invite à suivre ce lien pour en apprendre plus des enjeux de cette bataille et d'en saisir les tenants et aboutissants. Pour ceux qui sont paumés dans les lieux cités rapidement ici, voici quelques indications dans les cartes suivantes! 

 

Cassini reperes

 

Carte de Cassini, (de gauche à droite) Lille, Tournai, Fontenoy

 

Cassini, route qui mène à Lille

 

Carte de Cassini, la route de Chéreng menant à Lille (connue aujourd'hui comme les rue Nationale et rue des Fusillés)

Cassini, Chéreng à Cysoing

Carte de Cassini, chemin menant de Chéreng à Cysoing

Carte postale Pyramide de Fontenoy

Ancienne carte postale de la Pyramide de Fontenoy