En ce weekend de commémoration de l'armistice de la 1ère Guerre Mondiale et des attentats de Paris, les archives ont toute leur place. 

C'est à ce titre que je relaye la publication des archives de Paris, précisément, sur la première commémoration des attentats du 13 novembre.

Plutôt qu’un horrible récapitulatif des faits, de la terreur imposée, la valorisation de tous les messages d’amour, d’espoir d’apaisement, d’appels à la paix prévaut dans mon esprit.

Les archives de Paris ont publié un article sur les enjeux de la préservation de tous ces messages, la manière dont cela s’est opéré. Je vous invite à vous rendre sur ce lien ICI.

 

 

 

ahr0cdovl2dhzs1mzwvkcy5tzxryb25ld3muznivaw5mby9wag90b3mtyxr0zw50yxrzlwrllxbhcmlzlwxlcy1pbwfnzxmtzgutbgety29sbgvjdgutzgvzlwrlc3npbnmtzxqtag9tbwfnzxmtzgv2yw50lwxllwjhdgfjbgful21vbgohcurlt2vhy0jyo

Les services de la ville de Paris collectent les divers témoignages pour traitement, préservation et conservation

Sources : photo LCI

 

fluctuat-nec-mergitur-julien-seth-malland

"Fluctuat nec mergitur", Julien Seth Malland, 

Paris, XX°, Ménilmontant